le testament chez le notaire

 
Le notaire est investi d'une mission d'autorité publique. Les prérogatives attachées à ses fonctions d'officier public lui permettent d'établir un testament, de l'authentifier, le valider et le sécuriser. Il conseille adéquatement le testateur sur la conformité du contenu. Il peut intervenir, à différents niveaux, sur les quatre formes de testaments existants : le testament authentique, le testament international, le testament olographe et enfin, le testament mystique.

La rédaction d'un testament chez un notaire


  Le testament authentique est obligatoirement rédigé par un notaireet encadré par une procédure stricte qui en garantit la fiabilité. Tout d'abord, le testateur dicte au notaire ses ultimes volontés, en présence d'un deuxième notaire ou de deux témoins. Le notaire intervient sur la forme et le fond afin de préserver des litiges. L'acte, payant, doit préciser les noms des bénéficiaires, la nature et la répartition des legs. On conclut par la signature de chacun.
Les testaments mystique, international et olographe, quant à eux, sont rédigés par le testateur. Le premier étant rédigé en secret et remis scellé au notaire, ce dernier n'a pas accès au contenu. Pour les deux autres, par contre, le testateur peut se faire seconder par le notaire.

La conservation du testament chez un notaire


La procédure notariale garantit la conservation du testament authentique. Concernant les testaments mystique ou international, le notaire dresse un procès-verbal de dépôt, en présence du testateur et de deux témoins. Il procède, pour ces trois formes de testaments, à l'enregistrement de l'acte au fichier central des dispositions des dernières volontés. Il sera toujours possible de modifier son testament, à n'importe quel moment.

Au moment de l'ouverture de la succession, et quelle que soit la forme de testament, l'intervention du notaire est obligatoire. Il exécutera alors le testament et les biens seront dévolus aux légataires.

testament notaire testament notaire