Quand on entend « métro », on imagine tout de suite un train empruntant les réseaux de rail sous terrain des grandes villes. Les habitants de Moscou verront le tout premier métro, cette fois « aérien ». Une grande innovation, ce nouveau moyen de transport ouvre la porte à de nombreuses possibilités comme le développement du tourisme local.

Un projet innovant nécessitant un investissement colossal !

Grâce aux investissements de l'homme d'affaire Iskander Makhmudov, tout semble bon pour lutter contre les embouteillages. Pour une ville aussi grande et habitée que la capitale de la Russie, ce nouveau moyen de transport tombe à point nommé. En effet, selon ceux qui ont proposé ce projet chiffré à 265 millions d'euros, cela améliorera largement la mobilité des habitants tout en leur garantissant sécurité et confort.

Pour être opérationnel, ce nouveau système a besoin d'une toute nouvelle technique. De même, le train bénéficiera de rames assez spécifiques. Larges, légères et spécieuses, elles se dotent d'un régulateur de température pour remédier au réchauffement du climat et de hautes altitudes en été ou son extrême rudesse en hiver.

Des fonctionnalités qui plairont aux passagers !

Pour assurer le confort des passagers, le métro aérien sera doté de sièges ultraconfortables. Les concepteurs de cet engin ont pensé aussi aux utilisateurs de Smartphone avec l'installation de ports USB pour chaque passager. Mais les voyageurs n'auront sûrement pas beaucoup de temps pour recharger leurs téléphones, car ils voyageront à une vitesse supérieure à 100 km/h. Ils pourront aussi bénéficier d'une connexion WiFi gratuite durant leur voyage.

Le métro aérien s'avère idéal pour le tourisme. Les touristes auront plus de temps pour visiter les sites intéressants sans craindre les bouchons en tout genre. En tout cas l'accomplissement de ce projet permettra de continuer dans la lancée et multiplier les réseaux aériens. Mais, face à l'ampleur des travaux à réaliser, ce métro du futur n'entrera en fonction qu'après 2025.